TSI Sciences Physiques

Le programme de physique de classe préparatoire TSI aborde les bases de la physique dans tous les domaines :
  • Mécanique du point matériel (de l'électron au satellite)
  • Thermodynamique, un nouveau domaine pour les élèves de terminale (ce qui permet d'établir un bilan d'énergie dans un moteur à essence comme dans une centrale nucléaire)
  • Électrocinétique (étude des lois générales dans les circuits électriques simples)
  • Électrostatique (calcul du champ et du potentiel électrique créés par toute distribution de charges)
  • Optique géométrique (principe de fonctionnement des instruments d'optique classiques comme la lunette astronomique, le microscope, le spectroscope ...)
  • Chimie (On reprend les bases de la chimie à partir des notions vues en seconde). A l'issue des deux années les élèves de TSI retrouvent, en chimie, un niveau équivalent à celui des élèves des filières MP ou PT
Le programme est identique en physique à celui de la classe de MPSI ou PTSI, mais est légèrement allégé en physique par rapport à la classe de PCSI et très allégé en chimie par rapport à la classe de PCSI. La différence fondamentale en physique entre ce qui est fait en secondaire et ce qui est pratiqué en classe préparatoire consiste :
  • d'une part, en l'utilisation systématique de l'outil mathématique (calcul vectoriel, équations différentielles, intégrales, fonctions à plusieurs variables,...). On ne se contente plus d'appliquer une formule ; on établit, à partir des principes de base, à quelles équations différentielles obéissent les grandeurs étudiées et on résout ces équations afin de confronter le résultat obtenu à l'expérience.
  • d'autre part, en attachant une importance fondamentale à la compréhension et à l'apprentissage des notions de base, car c'est cette connaissance qui permettra de savoir résoudre tout type de problèmes. En effet, vu l'étendue du programme, il est hors de question de faire, comme en classe de terminale, tous les exercices classiques (deux années entières n'y suffiraient même pas). Il faut donc que l'élève de classe préparatoire sache parfaitement comprendre et utiliser les principes de base de la physique pour les appliquer de lui-même à un problème nouveau.
C'est l'entrée de plain-pied dans le monde scientifique généraliste de haut niveau.