Vous trouverez dans cette catégorie les "Lâchers de ballons stratosphèriques", du plus récent au plus ancien.

Octobre 2016 "Un ballon pour la science"

Merci à la municipalité de La Roquebrussanne de nous avoir reçu.
La salle, à notre disposition, nous a été précieuse pour l'électricité, les toilettes...

  • Finalement, le temps s'est maintenu et nous avons échappé aux averses prévues !
  • Le bus était au rendez-vous.
  • Nous nous sommes rendus au rendez-vous situé à côté, d'une salle polyvalente, de terrains de sports, d'un champ, pour effectuer le lâcher du ballon.
  • Sitôt arrivé, nous avons commencé à installer le matériel.
  • Des étudiants de BTS SN ont monté l'antenne, préparé le parachute, le réflecteur...
  • Les professeurs et les membres de Planète Science ont effectué la qualification de la nacelle.
  • Le fonctionnement de tous les instruments a été vérifié une dernière fois.
  • Le journaliste de Var Matin est arrivé pour nous interviewer et photographier le lâcher du ballon.
  • Nous avons mené le matériel (bouteilles d'Hellium, récepteur du Kiwi, bâche...) pour préparer le ballon (avec des élèves de TSTL & de BTS SN2) et le récepteur.
  • Une fois assurée, par téléphone, de l'autorisation, par la sécurité de l'aviation civile, du créneau pour lâcher le ballon, le gonflage commença.
  • Une fois gonflé, on le ferme puis on le rejoint au reste de la chaîne de vol (ballon - parachute - réflecteur - nacelle).
  • Tout est prêt. L'instant attendu est enfin là. C'est le lâché !
  • Tous, les yeux vers le ciel, pour regarder le ballon s'élever et disparaître de notre vue quelques minutes plus tard.
  • Les instruments de mesure fonctionnent correctement. Nous recevons les informations en temps réel grâce à l'émetteur Kiwi. Le traqueur nous permet de suivre, sur googlemaps, la trajectoire du ballon.
  • Nous patientons et pique-niquons tous ensemble.
  • Les élèves et étudiants jouent aux boules. Ils organisent un match de foot...
  • Nous surveillons les valeurs transmises par l'émetteur.
  • Les grandeurs de la température, de la pression et de l'humidité parviennent correctement.
  • Finalement, arrive le moment où l'enveloppe du ballon éclate.
  • La nacelle redescend et terminera à quelques kilomètres de Ste Maxime dans la Méditerranée !
  • Nous nous dépêchâmes de remballer le matériel, nettoyer une dernière fois les traces de notre passage, fermer la salle et remonter dans le bus venu pour nous reprendre.
  • Les premières gouttes de pluie commencent. Ouf ! Nous sommes à l'abri.
  • Nous rentrerons, sans encombre et comme prévu, au lycée.
  • Les élèves de TSTL et les étudiants de BTS SN2 sont heureux de cette journée qui clôturera un beau projet débuté, l'an dernier...

 

 

Archives