BTS Systèmes Numériques - option B (électronique et communications)

DL 02 BTS

Analyse d'une carte électronique
cliquer pour agrandir

Le BTS Systèmes Numérique option B, électronique et communications, du lycée Rouvière propose un enseignement de l'informatique et des réseaux, dès la rentrée 2013. L'équipe enseignante a choisi de favoriser dans son enseignement  les domaines d'activités suivants : télécommunications, téléphonie, réseaux et informatique. Cette évolution se traduira concrètement au niveau des systèmes étudiés et des projets mis en œuvre avec les élèves de première et deuxième année.

 

D'autres domaines d'activités seront aussi traités :

  • électronique embarquée (ESP32, Nanopi Neo Core, Atmega328P, etc) ;
  • configuration et paramétrage réseau (routage, VLAN, VPN) ;
  • internet des objets.
Taux de réussite du BTS SN sur les cinq dernières années
cliquer pour agrandir

Les technologies de l'électronique et des communications sont présentes dans la majorité des secteurs d’activité en forte croissance : les transports, l’automobile, l’aéronautique, l’espace, les télécommunications, les sciences et technologies de l’information et des communications, le multimédia, le commerce électronique, le médical, les automatismes industriels et “grand public”... Elles sont aussi associées à d’autres technologies. Chez les constructeurs, les techniciens participent aux tâches liées à la conception et au développement, sous la responsabilité d’ingénieurs. Chez les fournisseurs et les utilisateurs, il a en charge l’installation, l’exploitation, la maintenance ou le service après-vente. Etudes développement, étude technique, qualité et contrôle, installation, assemblage, interconnexion, maintenance, production, suivi d’affaires, relation client/fournisseur telles sont les fonctions du technicien tout au long du cycle de vie d’un produit.

Le profil

Il faut avoir de la curiosité, de la logique et de l’intérêt pour les sciences et la technique dans les secteurs de pointe de l’industrie.

Que font nos étudiants après leur BTS ?

Consultez l'enquête menée auprès de 44 de nos anciens étudiants : enquête.pdf.

Témoignages de nos étudiants

Laurent FENOUIL - Business development manager chez ITGA

Après un BAC STI, je me suis dirigé vers un BTS SN, car je souhaitais travailler dans l’électronique. À l’issue j’ai intégré l’ISEN Toulon dans un cursus par alternance comme ingénieur apprenti en électronique chez EDF où je m’occupais du suivi de la maintenance des réacteurs. Après 3 ans de formation, j’ai choisi de compléter mon cursus par une formation à l’international : un double Master en management de l'innovation avec l'IAE d'Aix et NCSU aux US ainsi que Zehjiang University en Chine. J’ai poursuivi après mes études sur un volontariat international en entreprise (VIE) en Australie qui a débouché après 2 ans sur une ouverture de filiale à Sydney. Je suis maintenant Business development manager chez ITGA à Sydney en tant que responsable de filiale.

Avec toutes les différentes formations que j'ai pu faire, je crois encore que la seule pour laquelle je me sentais vraiment préparé à rentrer dans le monde du travail était le BTS SN EC au lycée Rouvière.

Sébastien BOURGUET - Ingénieur chez Naval Group

J’ai choisi le BAC Pro SN car je ne savais pas trop quel cursus choisir, mais je voulais acquérir une expérience professionnelle. J’ai ensuite choisi de faire un BTS SN EC au Lycée Rouvière afin de poursuivre au moins en licence pour acquérir un niveau international. J’ai particulièrement apprécié l’enseignement basé sur la démarche de projet et en 2014, avec ma classe, j’ai participé au projet SolarPi qui a envoyé une nacelle de mesure dans la stratosphère : transmission des données, de la trajectographie et des images en « temps réel », c’était une première mondiale à cette époque pour des « non-professionnels ». Ce projet m’a beaucoup apporté et, soutenu par les professeurs, je me suis dirigé vers un cursus d’ingénieur Systèmes embarqués et réseaux à l’ESISAR à Valence. J’étais dans un cursus en apprentissage à Naval Group sur le site d’Ollioules, c’était un peu dur au début, surtout dans les matières mathématiques mais ça m’a donné accès à une formation intéressante et surtout je peux faire un travail passionnant.

L’entreprise est connue dans la région, mais ce que je peux dire, c’est que je fais un travail qui me passionne dans un domaine très intéressant. J’ai fait mon apprentissage et j’ai été embauché directement après dans le même service et je suis maintenant ingénieur logiciel chez Naval Group avec une expérience forte qui me permet de m’épanouir dans mon travail.

Arnaud CHATAIGNIER - Chef de travaux Télécom chez CIRCET

Après un BAC Pro SN au lycée de La Cordeille d’Ollioules, j’ai choisi de continuer vers un BTS SN au lycée Rouvière. En maths, c’était un peu dur… mais j’ai décroché mon BTS du premier coup ! Grâce à mon bon dossier, et sur les conseils de mes professeurs je me suis dirigé vers une licence en Réseaux sans fil et haut débit (LP RSF) en alternance à l’IUT de Saint-Jérôme à Marseille. J’étais en alternance chez CIRCET comme apprenti « Conducteur de travaux Telecom », c’est-à-dire responsable de l’installation des réseaux telecom sans fil. J’ai été embauché chez CIRCET et je suis très heureux de travailler dans le domaine des réseaux de téléphonie mobile, je conseille à tous les jeunes motivés de choisir cette voie qui recrute beaucoup !

Lionel BEZAMANIFARY - Développeur de jeux hypercasual pour mobile chez YSO Corp

  J’ai eu un BAC STI2D SIN au lycée Rouvière et à l’issue je suis parti en DUT GEII mais cela ne m’a pas plu et je suis donc revenu dans mon lycée pour faire un BTS SN EC. Je me suis rapidement trouvé à l’aise et la sérénité qui régnait en classe m’a permis d’avoir mon BTS « haut la main ». Comme projet de BTS j’ai réalisé une interface homme-machine, la partie électronique c’est surtout ma collègue Justine qui s’en est occupé, car en ce qui me concerne, c’était surtout la partie informatique qui m’intéressait. Je me suis dirigé vers une Licence Information et communication à Ingémédia de Toulon pour me rapprocher un peu plus du multimédia. Et comme je suis passionné de jeux vidéo depuis tout petit, j’ai fait un Master de Management de Jeu Vidéo, Image, Créativité (MAJIC) à l’université Côte-d'Azur (à Cannes). Après quelques stages dans des boîtes de jeux, j'ai atteint mon objectif de devenir développeur de jeu vidéo dans une entreprise.

Je travaille maintenant chez YSO Corp où je développe des jeux hypercasual sur mobile. Tout cela m'a été très formateur et je suis content de pouvoir faire d'une passion un métier.

La formation

Horaires à téléchargerpdf

Le BTS Systèmes Numériques a pour objectif de former des techniciens supérieurs dans le domaine de l'électronique, des télécommunications, de l'informatique et des réseaux, aptes à répondre aux besoins des sociétés modernes.

L’enseignement professionnel représente près des deux tiers de votre emploi du temps, avec une légère prédominance des cours théoriques sur la pratique.

  • Vous étudierez les systèmes techniques en abordant leurs contenus physiques et électroniques.
  • Vous apprendrez à élaborer et à exploiter des schémas, à choisir des composants adaptés et à assembler pour réaliser un prototype, mais aussi tester ce dernier et à faire les dernières mises au point.
  • Vous utiliserez l’outil informatique pour la simulation, l’étude et la réalisation de systèmes à microprocesseur.
  • Vous saurez également utiliser des logiciels de CAO et DAO.
  • Vous apprendrez à analyser des cahiers des charges, à faire un relevé des résultats de mesures.

Les savoirs-faire mathématiques (calcul, raisonnement, analyse, déduction) sont nécessaires à l’étude des signaux numériques et analogiques qui interviennent à la fois en électronique et dans le cadre des systèmes automatisés. Le stage obligatoire a une durée de six à huit semaines. Il est organisé à partir du mois de mai de la première année scolaire et peut se terminer le 15 décembre de l’année civile.

rainbowLiens pour découvrir les projets réalisés en BTS SN :

Les conditions d’admission

Bac STI2D, Bac STL SPCL, Bac S, Baccalauréat Professionnel.

Parcours Supérieur

Sur dossier, via internet, après une terminale www.parcoursup.fr/

Logo parcoursup 50

La procédure d'admission expliquée
Voici le lien des vidéos de présentation de la procédure d'admission "Parcoursup".

ONISEP

L’ONISEP propose une aide pour choisir sa poursuite d'étude et de nombreuses informations pratiques :
www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac

Que faire après ?

La poursuite des études

En licence professionnelle telle que la licence pro SARII Licence Systèmes automatisés, Réseaux et Informatique Industrielle (université de Toulon-Var).

En licence et master à l'université.

En école d’ingénieurs sur concours : SeaTech-Toulon, ITII Paca et ISEN-Toulon sur dossier ou via une CPGE ATS (lycée du Rempart - Marseille).

Poursuivre ses études en école d'ingénieurs avec un contrat d’apprentissage.

Ce BTS a une double finalité. La première permet à nos étudiants de s’insérer au sein d’une entreprise. La seconde offre une poursuite d’études en école d’ingénieurs avec un contrat d’apprentissage.

Plusieurs de nos étudiants sont admis à l’ISEN de Toulon via ITII PACA chaque année.

Une stratégie d'intégration en école d'ingénieurs peut être faite a l'issue de la terminale en choisissant ce BTS car :

  • L'offre de formation en école d'ingénieurs est de plus en plus importante après un BTS.
  • Le niveau d'études de ce BTS le permet pour les meilleurs étudiants.
  • Cette stratégie peut particulièrement se vivre à Rouvière car :
    • Une émulation est favorisée et encouragée par l'équipe pédagogique et les étudiants eux-mêmes.
    • Un partenariat avec l'ISEN de Toulon offre la possibilité d’une bonne préparation aux concours.

Le lycée a mis en place  des actions spécifiques afin de favoriser la réussite des étudiants dans leur projet : aide, soutien, conseils, préparation aux entretiens de recrutement…

L’insertion dans la vie active

Les métiers

Selon l'entreprise qui l'emploie, les fonctions du technicien supérieur sont différentes :

  • Développement en laboratoire avec des ingénieurs ;
  • Tests et mise au point de systèmes informatiques et électroniques ;
  • Installation de matériels électroniques ;
  • Support et formation de la clientèle ;
  • Maintenance des installations.

Les technologies font appel à une informatique connectée et partagée au niveau des données et du traitement.

Les secteurs d'activités

C’est un diplôme très apprécié des entreprises, quelles soient grandes productrices de biens d’équipement et de consommation, des PME du secteur secondaire (automatisme, métrologie, informatique...) ou tertiaire (bureautique, communication...) et même des administrations du secteur public. Aujourd’hui les ingénieurs, cadres et techniciens supérieurs représentent près de la moitié des emplois.

Le technicien en systèmes numériques, souvent en collaboration avec des ingénieurs, est qualifié pour participer à la conception et à l'exploitation d'équipements numériques dans les domaines suivants :

  • Les services au public dans l'assistance aux personnes, la santé, la sécurité, l'habitat, le commerce, etc ;
  • Les systèmes embarqués dans les transports et la défense ;
  • La gestion des automatismes et des énergies dans l’industrie et le tertiaire ;
  • L’espace et les télécommunications.

Le contenu de ce nouveau BTS Systèmes Numériques (électronique et communications) répond aux demandes du marché de l'emploi, actuel et futur.